Henri Emile avec l’Algérie ?

Selon L’Equipe du jour, l’entraîneur des Fennecs serait en effet intéressé par les compétences de celui qui officia avec les Bleus de 1984 à 2004.

Mais si Emile ne nie pas avoir déjeuné lundi avec Saadane, il considère cependant qu’il n’y a rien de concret car « je n’ai pas rencontré le président de la Fédération algérienne. Ce qui est sûr, c’est qu’avec Nedjma (opérateur de téléphonie en Algérie et sponsor de la sélection), on a prévu des actions concernant le football. Mais lier ça avec la Fédération, c’est aller trop vite. »

Henri Emile, également proche de Zidane, ne ferme cependant pas la porte à l’Algérie : « Tout est possible, assure-t-il. Je suis libre depuis le 31 décembre et la fin de mon contrat avec la sélection française. Il y a de belles choses à faire en Algérie. » Une hypothétique arrivée qui n’interviendrait cependant qu’après la prochaine Coupe du monde.