Menes en a marre qu’on critique Blanc

Énervé par les critiques autour de la nomination de Laurent Blanc à la tête du Paris Saint Germain, le journaliste de Canal Plus, Pierre Ménès a lâché un gros coup de gueule sur Infosport+ pour défendre l’ancien sélectionneur des Bleus

“On est des couillons de français, parce que nous ne sommes jamais contents de rien et qu’il faut toujours trouver des raisons et couper les choses en quatre. C’est vrai que faire un quart de Ligue des Champions avec les Girondins de Bordeaux en une seule participation, avec un groupe où il y avait le Bayern Munich et la Juventus, pour un jeune entraîneur, ce n’est pas si nul. Je n’aime pas les procès d’intention.Ce n’est pas son problème à Laurent Blanc d’être le 8e ou 9e choix. Les joueurs du PSG ne résonneront pas comme ça. Pourquoi il va au PSG s’il est si nul et qu’il n’aura pas de crédit ? C’est juste incroyable. Quand la rumeur a envoyé Laudrup au PSG qui a juste entraîné Swansea, je n’ai jamais entendu ce genre d’arguments. Je pense que Zlatan Ibrahimovic sait parfaitement qui est Laurent Blanc, peut-être pas comme entraîneur, mais comme joueur et comme homme, même chose pour Thiago Silva, vu qu’il occupe le même poste. À partir du moment où ces deux joueurs seront contents de travailler avec Laurent Blanc, il n’y aura pas de problème. Franchement, entraîner le PSG n’est pas la chose la plus compliquée au monde. Je connais très bien Laurent Blanc, mais je ne vais pas devenir son avocat permanent et le défendre à chaque fois. Je ferais comme tout le monde je le jugerai sur pièce, mais je souhaite profondément qu’il réussisse. Ses défauts ? Il a un petit côté diva. Il faut qu’il se fasse désirer, et effectivement, quand le courant ne passe pas sur le plan humain, comme ce fut le cas avec Noël Le Graët, ça ne marche pas. Je vous rappelle qu’avec une équipe qui était loin de l’effectif du PSG aujourd’hui, Antoine Kombouaré a fait 40 points lors des matchs aller. Je suis fatigué qu’on lui fasse procès d’intention sur procès d’intention. Moi j’attends de voir.” a t’il expliqué.