Domenech passe un coup de gueule

Alors qu’on parle d’un clasico le 11 ou 15 novembre, Raymond Domenech a passé son coup de gueule, il ne veut pas qu’on perturbe l’équipe de France.

«Je me suis dit, je rêve, je fais un cauchemar, je vais me réveiller : je trouve ça inadmissible, intolérable qu’on puisse penser à une date comme ça», a-t-il déclaré à l’AFP, des propos repris par l’Equipe.