Aucun problème entre Puel et Bastos

Un peu énervé lors de sa sortie mercredi contre Benfica, le milieu de terrain international brésilien Michel Bastos a même refusé de serrer la main de son coach à sa sortie du terrain.

« Je prends ça du bon coté. Il a envie de faire tous les matches, de disputer 95 minutes. On entre dans une période durant laquelle on va jouer tous les trois jours. On n’a pas encore eu besoin de faire beaucoup de permutations parce qu’on a connu pas mal de blessures. En raison des blessures et des arrivées tardives de certains, on n’a pas pu travailler le collectif. Certains joueurs manquent de temps de jeu, ont besoin de trouver des affinités, c’est bien de pouvoir les aligner assez souvent. Michel réalise un bon début de saison. Sur ses derniers matches, je trouve qu’il y a une progression dans son jeu. Il y a plus de densité physique, plus de volume, plus de régularité », s’est félicité l’entraîneur de l’OL, qui ne veut surtout pas que l’on évoque un quelconque souci avec l’ancien lillois.