Au Qatar, Leonardo agace

En mettant la défaite du PSG à Reims (1-0) samedi sur cle ompte des difficultés de son équipe, bâtie pour les joutes européennes, à faire face aux petits clubs du championnat de France, le directeur sportif parisien Leonardo ne s’est pas seulement mis à dos acteurs et observateurs de la Ligue 1…

À en croire L’Équipe, son président Nasser Al Khelaifi n’aurait pas non plus apprécié cette sortie. Et pour cause, les propriétaires qataris du club de la capitale s’efforcent depuis leur arrivée de soigner l’image du PSG, qu’ils savent menacée par son statut de « riche privilégié ». On se souvient par exemple que l’état-major bleu et rouge avait eu un geste très fair-play à l’égard de Montpellier, champion de France l’an passé, en envoyant au président héraultais Louis Nicollin un maillot dédicacé par tous les membres de l’effectif pour le féliciter.

En une petite phrase, toutes ces tentatives pour ne pas se déconnecter du « football d’en bas », comme on l’aurait qualifié il y a quelques années, ont été réduites à néant. Depuis samedi, le PSG est accusé de faire preuve de condescendance à l’égard de la Ligue 1. Il suffit de lire les réactions du président valenciennois Jean-Raymond Legrand et de son milieu de terrain José Saez pour mesurer le degré de vexation que les propos du Brésilien ont suscité au sein de l’Hexagone.

But Football Club