Après Ribéry, Govou nie

Après que l’avocate de Franck Ribéry ait démenti l’implication de son client dans l’affaire de proxénétisme, c’est au tour de Sydney Govou également par l’intermédiaire de son agent de nier l’information.

“Mon client tient à affirmer qu’il n’est lié ni de près ni de loin à quelconque réseau de proxénétisme. Sidney Govou n’a notamment jamais mis les pieds au fameux Café Zaman à Paris. Pour le reste, l’ampleur que prend cette affaire le blesse profondément parce qu’elle affecte ses proches et altère son honneur”, indique un communiqué transmis par Me Braillard.