Vercoutre a cru pouvoir concurrencer Lloris

Après le départ de Grégory Coupet et à l’arrivée de Hugo Lloris en 2008, Rémy Vercoutre a cru qu’il pourrait pourquoi prétendre à une place de numéro un mais ses rêves se sont rapidement envolés.

« Quand Hugo Lloris a signé à l’OL en 2008, je me suis dit, c’est un jeune gardien, c’est peut-être ma chance, accroche-toi, on ne sait jamais. Mais j’ai vite compris ! Il ne m’a pas fallu longtemps pour voir que c’est un phénomène. Dans ce métier, les compliments sont plus difficiles à digérer que les erreurs, et lui, on dirait que rien ne le touche. C’est fort », avoue avec admiration Rémy Vercoutre dans l’Equipe.