Triaud fait un point sur le mercato

Toujours à la recherche d’un attaquant de pointe, les Girondins de Bordeaux et Jean Louis Triaud ne pourront pas payer des dizaines de millions d’euros pour une éventuelle recrue.

« On regarde, on est attentifs mais on est à l’affût de rien. On n’a pas d’argent. On sait qu’il nous manque quelqu’un devant mais si on n’a rien fait jusqu’à présent, c’est que soit le joueur ne nous convenait pas, soit celui qui convenait n’entrait pas dans nos conditions. Un joueur à 6 millions ou plus, ce n’est pas dans nos possibilités »