Thiriez : « Il est injuste de faire des reproches à la Ligue »

Cible de nombreux supporters parisiens, Frédéric Thiriez trouve injuste qu’on s’en prenne à son cas suite au report de la rencontre entre l’OM et le PSG.

« Samedi, la commission médicale de la Fédération présidée par Pierre Rochcongar a estimé qu’il n’y avait pas lieu à ce stade-là de reporter le match parce qu’il y avait deux cas positifs. Entre samedi et dimanche, il y a eu un fait nouveau : trois cas supplémentaires avec deux joueurs touchés et un membre du staff technique, cas signalés à la commission dimanche matin. Elle m’a fait part de sa recommandation formelle de reporter le match. À cause du risque de contagion pour les Parisiens, mais également pour les Marseillais et à cause des risques de complications médicales très sérieuses pour les Parisiens », explique le patron du football professionnel français dans les colonnes du Parisien.
Répondant à ceux qui lui reprochent d’avoir quand même attendu le dernier moment pour annuler la rencontre, Frédéric Thiriez a donné sa version des faits. « Je présente mes excuses aux supporteurs marseillais et parisiens, au diffuseur et à tout le monde, mais mon devoir était de m’adapter. Il ne faut pas s’étonner qu’une situation puisse être blanche un samedi et noire un dimanche, de la même manière qu’une classe d’école primaire peut être ouverte un jeudi et fermée un vendredi. Il est injuste de reprocher à la Ligue d’avoir pris une décision tardive. La Ligue, au contraire, réagit en temps réel. Dans l’avenir, cette situation, dommageable, peut se reproduire. Présidents, entraîneurs, joueurs doivent être solidaires et comprendre qu’il s’agit d’une situation d’urgence sanitaire », se défend le président de la Ligue de Football Professionnel. Reste que désormais la LFP va devoir fixer la date du match à rejouer et là encore, du côté de l’Olympique de Marseille et du Paris Saint-Germain on sera très attentif à ce qui sera décidé. Ce OM-PSG n’est vraisemblablement pas près d’agiter le football français et de placer Frédéric Thiriez en première ligne.