Pour Deschamps, le sport n’est pas mis en avant à l’école

Interrogé par le quotidien Surface, l’actuel sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps explique que la France n’est pas un pays de sport, notamment du fait des rapports ambigus entre l’école et l’activité sportive.

« On en a la preuve par rapport à d’autres pays. Aujourd’hui, quand on regarde dans les écoles, c’est très limité. Qu’est-ce qu’ils ont comme activité ? Deux heures de sport par semaine ? Dans ces deux heures, vous avez parfois une demi-heure pour aller au terrain, une autre pour en revenir. Il n’y a pas beaucoup de place, les études prennent beaucoup de temps. C’est aussi un problème d’infrastructures. Il n’y a pas forcément les moyens, pas que pour le football, mais pour les autres sports en général. Bon, le football peut couter un peu d’argent mais certains sports ne sont pas accessibles. Pour les parents, si vous avez un, deux, trois enfants… Ils ne peuvent pas assurer financièrement. Il n’y aura jamais assez de terrains, de salles… Il faut que les jeunes fassent du sport, peu importe lequel, ça donne un équilibre. Si on apprend à l’école, avec le sport on apprend les valeurs de la vie, le respect de beaucoup de choses. C’est une valeur éducative. »