Planté revient sur son aventure stéphanoise

Arrivé du coté d’Arles Avignon pour tenter de se refaire une santé après une saison sur le banc, Vincent Planté a tenu à évoquer son avneture stéphanoise.

« C’était super difficile, j’ai rongé mon frein. Je n’ai jamais eu l’occasion de faire mes preuves. Bien entendu, je savais que c’était un gros défi. Mais on m’a jugé trop rapidement. J’ai travaillé, j’ai fait en sorte que Jérémie Janot soit dans de bonnes conditions et que le groupe n’explose pas. J’ai au moins réussi dans ce domaine… Cette expérience va compter dans ma carrière », reconnaît Vincent Planté dans les colonnes de la Provence.