Pirès défend El Arabi

Très critiqué par les médias mais aussi par Eric Gerets pour son transfert à Al Hilal, l’international marocain Youssef El Arabi a reçu le soutien du champion du monde 1998, Robert Pirès.

« A Metz, j’étais surnommé le radin. Je ne dépensais rien, rigole-t-il. Mais après, je me suis fait plaisir. C’est clair. J’ai été flambeur, voitures, hôtels… Prenons le petit jeune de Caen, Youssef El Arabi, qui est parti à Al Hilal. Il est très critiqué mais, moi, je respecte son choix. Il va gagner 14 millions d’euros sur trois ans ? Je respecte. S’il assume, c’est parfait. Pourquoi devrait-on lui tomber dessus ? Après, c’est sûr qu’il ne fera peut-être pas une grande carrière mais bon… »