Nice : Rémy remonté

Alors que le club niçois a subi une violente défaite en coupe de France contre Plabennec, Loic Rémy est remonté contre les dirigeants niçois.

« Forcément, nous sommes sur le terrain, pas les dirigeants. Mais nous ne sommes pas les seuls. Huit joueurs qui partent à la CAN, c’est un peu bizarre. Une incompétence qui nous handicape beaucoup. C’est leur recrutement ! Après, il y a beaucoup de jeunes qui viennent de la réserve. Ils n’ont pas les bons automatismes de la Ligue 1, ne connaissent pas le monde professionnel. Ce n’est pas de leur faute, mais c’est une circonstance. Ce qui est sûr c’est qu’il faudra se serrer les coudes », a demandé l’attaquant niçois, loin de vouloir enfoncer le clou, mais plutôt désireux de s’assurer que tout le monde tire dans le même sens.

« On subit, on encaisse toujours les mêmes buts. C’est décourageant ! Certes, Nice n’est pas un club qui joue le haut du tableau, les ténors ont des joueurs plus expérimentés et n’ont pas les mêmes problèmes que nous. Mais tout de même… C’est vrai qu’après Plabennec, lorsque je suis rentré à la maison, j’étais à bout. Après, j’ai mis sept buts, je me dis je suis dans le vrai. Les recrutements de Digard et Civelli nous font du bien. Et nous aspirons à avoir cinquante points en fin de championnat. Mais, après le Mondial, si j’ai la chance d’y aller, j’aimerais vraiment voir l’étape au-dessus », a reconnu logiquement l’ancien lyonnais, qui ne devrait donc, Coupe du monde ou pas, pas faire long feu du côté de la Côte d’Azur.