Luyindula raconte son calvaire

En conflit ouvert avec le Paris Saint Germain la saison passée, Peguy Luyindula reconnait ses tords et se montre très heureux de sa prolongation de contrat.

“À partir du moment où mon quotidien redevenait normal, tout pouvait redevenir normal. Avant, j’étais dans une réelle souffrance, parce que je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait. Dès lors que cette souffrance s’arrêtait, garder la même attitude aurait été de l’entêtement. J’ai subi une vraie dépression. Oui. Au-delà du foot, j’avais aussi des problèmes dans ma vie privée, qui me minaient vraiment.C’était très dur. J’ai alors commencé à voir un psy. J’avais besoin d’aide. Si je n’avais pas reçu cette aide, je n’aurais pas pu gérer des problèmes qui étaient survenus dans ma famille (…) Cette histoire laissera des traces mais, aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir me guérir, me reconstruire. Je n’ai plus le même regard sur le monde extérieur. Je suis à la fois plus ouvert et plus détaché, moins facilement blessé par les choses futiles (…) Quand j’ai parlé de paranoïa, j’étais dans un mode de pensée assez nombriliste. Je ramenais tout à ma personne (…) Aujourd’hui, je ne suis plus comme ça. Peu importe ce qui peut se dire. Je veux seulement être bien dans ma vie, dans mon football, dans mon club”.