Luyindula compte bien son argent

Désigné par ses coéquipiers pour négocier les primes en début de saison, Peguy Luyindula est également un fin investisseur comme il l’explique du coté du quotidien francilien, Le Parisien.

« Les joueurs sont intéressés par l’argent, on ne peut pas dire le contraire. C’est un métier, on vit de ça, c’est forcément important. Mais on ne pense à la prime qu’à l’issue de la partie. La vraie source de motivation, ça reste l’enjeu du match.[…] Ma première voiture. C’était une Golf, j’avais économisé mes salaires d’aspirant, mes parents m’avaient donné le reste. C’était une folie parce que, derrière, je n’avais plus rien. Depuis, je n’ai jamais eu de coup de tête. Aujourd’hui, j’ai une Smart. J’ai roulé en Ferrari, mais je savais que je ne perdrais pas d’argent quand je la revendrais. Idem pour l’appartement que je possède actuellement. C’est un investissement de bon père de famille. Je le revendrai plus cher dans cinq ou dix ans », a déclaré au Parisien Peguy Luyindula qui pour son – autre – bilan comptable a inscrit 30 buts en 124 matchs avec le PSG.