J. Fernandez confiant pour Sakho-Mbiwa

Dès sa nomination, Didier Deschamps a donc fait des choix clairs. Si Laurent Blanc avait décidé de tout miser sur l’entente entre Adil Rami et Philippe Mexès, l’ancien capitaine des Bleus a misé sur la jeunesse. Profitant des méformes de Koscielny et Rami (laissons de côté le cas Mexès), Deschamps a fait confiance à la charnière Sakho – Yanga-Mbiwa pour gérer la défense des Bleus. Le sélectionneur donne ainsi du temps de jeu aux jeunes internationaux, mais également de la solidité physique à l’équipe de France. Un choix approuvé par Jean Fernandez.

« Ils avaient déjà été solides contre l’Uruguay (0-0) et ils l’ont encore démontré en Finlande dans un match à enjeu et avec une autre pression. Ils dégagent une force, une puissance et une vitesse qui en font une charnière moderne. Ce sont également deux joueurs avec de la personnalité à des postes où il en faut. C’est très encourageant pour l’avenir. Ils ouvrent d’autres perspectives à Didier dans ce secteur clé », a confié l’entraîneur de l’AS Nancy Lorraine dans les colonnes de France Football. Pour le moment, la charnière mise en place par Didier Deschamps n’a pas encaissé le moindre but.

Foot01