Fernando tacle Blanc

Leader incontestable de Ligue 1 jusqu’en 2010, les Girondins de Bordeaux ont rapidement tout perdu, y compris une place en Coupe d’Europe. Pour Fernando, le principal responsable est Laurent Blanc.

« Pour moi, ça a été comme un crash d’avion. Il n’y a jamais qu’une seule raison. Déjà, on a donné plus d’importance à la Ligue des champions qu’au Championnat. Tout le monde s’est mis à rêver. Alors, quand on a été éliminés par Lyon en quarts de finale, ça a été un coup au moral très dur. Ensuite, on avait une tactique pour jouer avec Marouane Chamakh, notre finisseur. Mais il a tellement donné qu’à la fin il n’en pouvait plus, lance dans un premier temps le milieu de terrain brésilien dans l’Equipe, avant d’en venir aux faits. Je pense aussi que le groupe a été mal géré. On est quatorze à avoir fait une quarantaine de matches. Les remplaçants n’ont pas eu assez de temps de jeu. Quand on a eu besoin d’eux, il y avait un énorme décalage physique entre eux et nous. »