Duverne revient sur la Coupe du Monde

Désormais entraineur adjoint du coté d’Arles Avignon, Robert Duverne a tenu à revenir sur l’épisode de la Coupe du Monde où il a été connu par son jet de chronomètre.

« J’ai été mondialement connu avec mon jet de chronomètre, mais il faut savoir passer à autre chose. Je peux tourner cette image en dérision,mais la situation en soi, la grève, ne me fait pas rire. Ça ne se digère pas. La Coupe du monde, normalement, c’est une fierté. Cela restera une honte. Le sac est encore plein, ces affaires-là, ça ne me fait pas plaisir de les voir.On essaiera un jour de se rappeler des bonnes choses. On fera comme certains qui évoquent seulement 1998 et 2000, même s’ils étaient de l’échec de 2002. On parle de la génération 1998, nous, on dira qu’on a fait partie de la génération 2006 », explique Robert Duverne, qui a visiblement encore le coeur gros, dans le Parisien.