Casanova s’en prend à l’arbitrage

Battu assez sèchement par un Paris Saint Germain séduisant, l’entraineur de Toulouse, Alain Casanova estime que le corps arbitral a influencé le score final.

« Prendre ce but aussi vite a complètement chamboulé nos plans, puisqu’on voulait les presser et les obliger à défendre. Le premier but a eu beaucoup d’influence. Ils ont de suite été en position favorable. Je suis surpris que le corps arbitral ne voit pas le hors jeu, a commenté l’entraîneur du TFCEnsuite, l’expulsion nous a pénalisés et c’est devenu très compliqué face à une équipe qui a autant de talent. Ce qui est rageant c’est de ne pas avoir été capable d’être nous-mêmes. Nous avons été trop timorés, trop timides, trop respectueux peut-être. Nous n’avons pas été capables de pousser Paris dans ses retranchements. Il faut bien reconnaître que Paris est largement supérieur mais nous n’avons pas non plus réalisé le match de Coupe que j’espérais. »