Boloni tacle Dacourt

Limogé de son poste d’entraineur général suite aux mauvais résultats du Standard de Liège, Laszlo Bölöni est sorti de son silence et a tenu à évoquer le cas d’Olivier Dacourt, recruté à l’automne et qui a déjà plier bagage

« J’ai été très étonné d’apprendre qu’il racontait dans mon vestiaire que si un jour Raymond Domenech le rappelait en équipe de France, il n’accepterait pas de prendre place sur le banc. Avant, c’était un bon joueur mais quelle que soit votre activité, pour être performant, vous avez besoin de vouloir et de pouvoir. Le Dacourt, version 2009-2010, ne possédait plus qu’un de ces deux paramètres. Si je peux comprendre la frustration d’un joueur qui n’est pas aligné, je condamne celui qui, pour se venger, s’en va en jetant des ordures derrière lui »