Abriel tacle sa direction

Défait au Stade Vélodrome par Caen lors de la première journée de Ligue 1, Fabrice Abriel trouve que le mercato plombe actuellement son club qui recherche la sérénité.

« Nous ne sommes pas du tout concentrés sur notre saison. Il faut dire qu’ils fabulent tous sur les transferts ! Qui vient ? Qui ne vient pas ? Qui part ? Qui ne part pas ? … ça n’arrête pas. On ne sait même pas si des joueurs comme Niang, Ben Arfa ou encore Samassa seront encore là en fin de semaine. Nous n’avons vraiment pas la tête au jeu, mais j’espère qu’on va rapidement s’y remettre (…) Les dirigeants ont peut être mal géré la situation. Mais c’est le marché qui veut ça. Certains joueurs avaient leur bon de sortie mais n’ont eu des propositions que tardivement. Du coup, le club ne veut plus les laisser partir. C’est comme ça », constate visiblement dépité Fabrice Abriel sur le site de France-Football.