Papin encense Trapattoni

Pour Jean Pierre Papin, l’homme à surveiller durant la double confrontation contre l’Irlande c’est le sélectionneur italien de l’Irlande, Trapattoni.

«C’est l’un des deux plus grands entraîneurs que j’ai cotoyés dans ma carrière avec Fabio Capello, confie le Ballon d’Or 1991 dans le Parisien. Il est un maître tacticien. Il sait trouver les mots qui motivent, les regards qui font du bien. Je suis persuadé qu’il va transcender encore plus les Irlandais. Je garde un souvenir très fort de ses causeries d’avant-match : j’avais l’impression d’écouter un cardinal. Il y a vraiment un côté religieux dans son travail. Certains ont la foi, lui, il a le savoir». Et le palmarès qui va avec : 21 titres depuis le début de sa carrière d’entraîneur. A l’inverse, Raymond Domenech n’a été sacré qu’une seule fois, à Lyon, en 1989. Ses Gones avaient alors fini champions de D2…