Football : les équipes improbables qui ont su remporter des titres

En football comme dans tout sport, l’impensable peut vite devenir réalité. Il n’est pas rare de voir des équipes mal classées et snobées par les observateurs, braver les contraintes pour remporter une compétition qui ne leur était pas promise. Parce que le public de fans adore ce genre d’histoires, le présent article invite les parieurs de bwin bonus et autres passionnés du cuir rond à faire un tour d’horizon d’épopées d’équipes improbables qui ont su remporter des coupes.  

Le hold-up grec à l’Euro 2004

S’il y a bien une équipe dont on n’espérait rien et qui à la surprise générale a triomphé de ses adversaires pour s’offrir un titre de champion ces dernières années, c’est la sélection nationale grecque. En effet, après avoir sorti la redoutable ‘Roja’ espagnole, les ‘bleus’ champions sortants avec leur armada offensive, la séduisante République Tchèque et le pays hôte le Portugal, les grecs se sont hissé sur le toit du foot européen lors de l’Euro 2004.

Faisant preuve d’un football peu glamour mais solide sur les principes défensifs, les poulains du technicien allemand Otto Rehhagel ont réussi l’incroyable en s’offrant le premier et l’unique titre majeur de leur palmarès en football senior. Les grands artisans de cette belle épopée sont Nikopolidis, Kapsis, Katsouranis, Zagorakis, Giannakopoulos, Papadopoulos pour ne citer que ceux-là.  Pour rappel, le football grec avant cet exploit mémorable, était un véritable désert. Les hellènes n’avaient enchaîné jusqu’à lors que de piètres parcours au cours de leurs sorties en compétitions internationales.

L’incroyable sacre de l’invité surprise danois à l’Euro 92

Notre tour des improbables victoires d’équipes inattendues en compétitions internationales de foot se poursuit avec la sélection danoise qui s’est offert une belle épopée en 1992 lors de la coupe d’Europe des nations. Et pourtant, les vikings n’ont obtenu leur ticket d’entrée au tournoi qu’à une dizaine de jours du match d’ouverture suite à l’expulsion par l’UEFA de la Yougoslavie qui faisait à l’époque office d’ultra favori. N’ayant donc pas eu assez de temps pour sa préparation, l’équipe danoise privée de sa star Michael Laudrup en conflit avec le sélectionneur, devait en plus se tirer d’affaire de la poule de la mort composée du pays hôte la Suède, de la France de Cantona et Papin, de l’Angleterre d’Alan Shearer et Lineker.

Passé le cap des poules, la bande à Lars Olsen réussit à se défaire des champions en titres néerlandais en demie finale, après une interminable épreuve des tirs au but par 5-4. La suite, on la connait. S’appuyant sur une défense en béton, les vikings battent en finale les favoris allemands pourtant sacrés champions du monde deux ans plutôt,  sur un score de 0 but à deux.

La surprenante Zambie de la CAN 2012

En  2012, les chipolopolo de la Zambie, à la stupeur générale, remportent la coupe d’Afrique des nations (CAN) en battant en finale la très talentueuse équipe ivoirienne de Didier Drogba. Peu habituée à se faire remarquer sur la scène du foot continental, la sélection zambienne a misé sur la stabilité de son effectif évoluant en majorité en Afrique. Profitant de la vision de jeu de son entraineur affuté Hervé Renard, les zambiens ont reposé leur football sur la discipline et la rigueur. Sous-estimés de leurs adversaires, les Chipolopolo ont créé tout le long du tournoi la surprise pour inscrire leur nom en lettres d’or au palmarès.

Précisons pour finir que la présente liste est loin d’être exhaustive puisque nous aurions tout aussi bien pu évoquer l’exploit de Leicester en 2016 en Premier League ou le sacre en Ligue des champions de Porto en 2004