Tevez veut arrêter le football

Lassé par le rythme du football professionnel, Carlos Tevez veut arrêter le football dés la fin de la saison et profiter de sa famille et ses amis.

“Je suis fatigué du football, vraiment fatigué. Je veux profiter de ma famille, tout arrêter et connaître la quiétude dans ma vie. J’ai déjà un beau palmarès. Je suis épuisé”. Mais où est passé “l’Apache” ? Véritable puncher sur un terrain de football, Carlos Tevez est clairement dans les cordes après ses déclarations retranscrites par The Sun, samedi. La vie de l’Argentin risque fort de rester dans la légende avec cette possible retraite anticipée à seulement 25 ans. Sa destinée chaotique fera d’ailleurs l’objet d’un film prévu pour 2010 intitulé l’Apache,  en référence à Fuerte Apache, une banlieue pauvre au Nord-Ouest de Buenos Aires où “Carlitos” a grandi. Sorti de la misère grâce à son talent pour le football, Tevez aimerait maintenant goûter aux plaisirs simples de la vie en compagnie de sa femme et de sa fille.

“Cela fait quatre ans que je vis en Angleterre et je ne parle pas un seul mot d’anglais… Même ma fille parle anglais. Le soir, lorsqu’elle me demande de lui raconter une histoire, je suis obligé d’en inventer une, mais elle se moque de moi”, explique l’avant-centre de Manchester City, clairement désabusé. Le parcours chaotique de l’Argentine lors des qualifications pour le Mondial a également beaucoup joué quant à sa décision momentanée de tout arrêter : “J’ai eu ma chance en sélection mais je n’ai pas bien joué”, affirme celui qui est maintenant un remplaçant de luxe pour Diego Maradona : “Diego a raison, ma chance est passée. Mais je compte bien mettre la pression sur les autres attaquants de la sélection. Je suis toujours le joueur du peuple car je n’ai jamais reçu la moindre insulte de la part des fans”.

Celui que Maradona surnomme “le prophète argentin du 21eme siècle” annonce également qu’il y a de fortes chances qu’il mette un terme à sa carrière si l’Argentine remporte la Coupe du Monde. Les autres nations savent maintenant ce qu’il leur reste à faire…