L’OL est de retour!

L’année 2008-2009 fut une année noire pour l’Olympique Lyonnais de JMA. Le titre perdu, un tirage au sort maudit, une infirmerie remplit, un manque d’ambition, un effectif nouveau, bref’ du changement et de la malchance en perspective. Mais la roue semble avoir tourné en ce début de saison. En effet, Lyon pointe désormais à la première place du championnat en attendant le match de Bordeaux face à l’OM. Malgrès le départ de Benzema au Real et l’obligation de passer par un tour préliminaire pour accèder à la Ligue des champions, l’OL est toujours là.

30 mai 2009, Lyon perd officiellement son trophée de champion de France. Après avoir survolé le championnat durant 7 ans, l’OL laisse son siège de leader à Bordeaux. Masqué par les blessures et les désillusions, l’équipe de Claude Puel ne parviendra pas à tenir la seconde place. En effet, les rhodaniens termineront 3ème, juste derrière Marseille et Bordeaux. Une place de 3ème qui signifie un passage obligatoire par un tour préliminaire pour accèder à la Ligue des champions.

Le premier problème, outre le fait que Lyon n’est pas conservé son titre, est sur le point de vu financier. En effet, si Lyon ne parvient pas à se qualifier pour la LDC, il se retrouvera confronté à de gros problèmes financier, le club ayant disputé cette présitigieuse compétition durant 7 ans.

Un recrutement de qualité

Au vu des lacunes de l’équipe, le président Aulas décide donc de faire un “gros” recrutement. Pour celà, il aura besoin de moyens financiers à la hauteur de ses attentes. L’objectif premier du recrutement estival lyonnais était Lisandro Lopez, l’attaquant du FC Porto, qui était également convoité par le FC Barcelone à l’époque. JMA transmet une première offre qui est jugé trop faible. N’ayant pas les moyens nécessaire pour convenir aux attentes du club portuguais, le président lyonnais décide donc de vendre sa perle Karim Benzema au Real Madrid pour 35 millions.

Possèdant désormais les moyens d’acheter Lisandro Lopez, Lyon transmet une offre supérieur au FC Porto qui décide d’accepter. Une fois Lisandro Lopez recruté, l’OL décide de s’activer pour trouver un latéral. Et c’est encore à Porto que Lyon va faire son marché. Aly Cissokho, jeune joueur prometteur formé à Gueugnon, attire les recruteurs lyonnais qui décident de transmettre une offre au club portuguais. L’offre est accepté, mais Aly Cissokho refuse Lyon pour signer au Milan AC. Mais, retournement de dernière minute, le Milan fait parvenir un rapport à Porto sur la visite médicale du joueur. En effet, le joueur souffrirait d’un problème de dent qui pourrait l’empecher de signer au Milan. L’OL profite du transfert avorté pour refaire une offre et ainsi convaicre le joueur. Pari réussi, Aly Cissokho signe à Lyon pour un montant de 14 Millions. L’OL terminera ensuite son recrutement avec les arrivées de Bastos (18 millions) et Gomis (15 millions).

Un tour préliminaire qui se transforme en une partie de plaisir

L’OL tient donc ses nouvelles recrues et un effectif de qualités. Il ne reste plus qu’aux joueurs de justifier leurs prix par leurs performances sur le terrain. Et ça, ils l’ont bien compris. En barrage aller de la LDC, Lyon se promène face à un Anderlech peut convainquant. Score final sur les deux rencontres : 8-2. Grâce notamment à un magnifique triplés de la nouvelle cocluche de Gerland : Lisandro Lopez. En l’espace de deux mois, il a réussi à faire oublier le départ douloureux de Karim Benzema dans le coeur des supporters.

En ce début de saison, toute les recrues on confirmaient. Lyon confirme aussi son statut de meilleure équipe française. Reste à connaître la place qu’occupera l’OL en fin de saison, espéront pour eux que ce ne soit pas la même que l’année précédente.