Leonardo, la théorie du bouclier

La sortie de Leonardo après le match à de Paris à Reims a agacé le président Nasser al-Khelaifi et son entourage. Les deux responsables se trouvaient pourtant ensemble à Reims et côte à côte dans le vestiaire après cette cuisante défaite. Mais, visiblement, le patron du PSG a été pris de court par l’intervention de son directeur sportif.

« Sa communication est déconcertante, compte tenu de l’argent investi pour mettre sur pied une équipe compétitive« , a confié au Parisien un proche d’Al-Khelaifi. Connu pour être parfois impulsif, Leonardo a surpris et agacé en haut lieu, où chaque mot compte pour ne pas nuire à l’image du club et à la réputation du Qatar.

Pourtant, de nombreux observateurs ont l’intuition que toute cette opération de communication d’après match a été orchestrée pour éviter que les projecteurs soient braqués sur les joueurs, auteurs d’un match insipide, à quelques jours du grand rendez-vous de la Ligue des Champions. Opération réussie car depuis dimanche, on ne parle que des dérapages à répétition de Leonardo, en oubliant le rendement très moyen d’un collectif acheté à prix d’or.

Europe Mercato