L’édito de Jonathan B. n°14

Depuis dimanche dernier, le Paris St Germain sait qu’il affrontera le petit poucet de la Coupe de France, l’US Quevilly à l’occasion des demi-finales de la compétition. Un tirage qui a été reçu pour certains comme un complot de la Fédération Française de Football.

En effet, c’est lors de l’émission Stade2 que le tirage au sort des demi-finales a été effectué donnant comme adversaire au PSG le petit poucet de l’édition 2010, l’US Quévilly. Alors que le club parisien pouvait tomber face à Monaco ou Lens, c’est encore un club d’une division inférieure qui se trouvera sur la route de Paris.

Ainsi, dimanche dernier lors de l’émission quotidienne de RMC, l’After Foot, deux supporters du RC Lens se sont exprimés sur ce tirage. Alors que le premier a parlé d’une histoire de «boules chaudes et froides» totalement folle et amusante à écouter, le second a émis sa version des faits : «Je pense que le Paris ST Germain a payé la LFP. Et comme ils ont besoin d’argent, ils ont accepté… Je les comprends… » On croit alors halluciner d’entendre cela surtout lorsque l’auditeur a plus de 30ans…

Quand on entend ce genre de choses, on se demande vraiment comment le football peut avancer ? Quel intérêt la LFP pourrait avoir de voir le PSG gagner la coupe de France ?

Dans le concret, imaginons les faits : Thiriez appelle Laurent Luyat (présentateur de Stade 2) pour lui expliquer de changer de saladier à la moitié du tirage ? Ou encore mieux, de mettre des boules chaudes qui fumeraient si on les ouvrait, repoussant alors Alain Giresse qui toucherait quelques milliers d’euros pour tirer un petit Quevilly-PSG… Vous y croyez toujours ? Malheureusement, depuis ce dimanche, bon nombre de supporters crient au scandale sans réaliser l’absurdité de leurs propos.

Ce n’est pas la première fois que de telles déclarations font leur apparition sur la scène du football, des paroles qui font penser à un foot arrangé dans une France où tout est contrôlé dans les sports. Ainsi, on peut se poser des questions sur l’intérêt de tels propos dénigrant le football français… Le foot fait vraiment perdre la tête à de nombreuses personnes.

On a alors parlé que des supporters, parfois trop jeunes, trop influencés… on pourrait presque les excuser…

Mais le fait le plus répugnant de cette affaire s’est déroulé lundi dernier aux micros de RTL où l’invité était le président d’Amiens que la radio avait invité pour confronter au staff breton de Quevilly. Alors que Bixente Lizarazu lui demande de commenter le tirage, Bernard Joannin appelle à sécuriser les tirages dans les années à venir avec la création de nouvelles règles visant à ne plus voir un club de Ligue 1 recevoir des clubs de divisions inférieures, d’avoir un représentant du football amateur et un du football professionnel… On croit alors halluciner !

Mais où est la magie de la coupe de France là dedans ? Comment pouvons nous croire à un complot pour avantager un club alors que toute la France soutient l’US Quevilly. Bientôt, il faudra que le Paris St Germain parte avec quatre buts de retard…