L1 : Top 5 des défenseurs centraux de 2009

A l’approche de la fin de l’année 2009, Infos-Foot.Net se propose de récompenser les meilleurs joueurs de Ligue 1. Aujourd’hui, les défenseurs centraux sont à l’honneur.

1 – Mickael Ciani – FC Lorient et Girondins de Bordeaux

Quelle ascension… Arrivé en provenance de Sedan en 2005 du coté de la Bretagne, Mickael Ciani s’est rapidement fait sa place au sein de la défense lorientaise à tel point d’être convoité par de nombreux clubs lors de l’été 2008. Mais l’ancien lorientais avait alors préféré rester en Bretagne afin d’y faire une saison rêvée… A seulement 25 ans, il rejoint les Girondins de Bordeaux en aout 2009 afin d’y remplacer Souleymane Diawara. Son entente avec Marc Planus fait saliver toutes les équipes de L1. Une relance excellente, un jeu de tête impressionnant, le défenseur bordelais est voué à un avenir radieux.

2 – Souleymane Diawara – Girondins de Bordeaux et Olympique de Marseille

L’homme le plus âgé de notre top 5… Véritable patron de la défense bordelaise en 2008-2009 après une saison catastrophique à son arrivée en provenance de l’Angleterre, Souleymane Diawara avait alors retrouvé son niveau que bon nombre loué du coté de Sochaux. Il s’est alors imposé comme un élément primordial de la défense bordelaise. Après avoir été champion de France, le sénégalais rejoint l’Olympique de Marseille. Des débuts assez difficiles mais il reste le leader d’une défense en difficulté…

3 – Daniel Congré – Toulouse FC

Formé du coté du Toulouse FC, Daniel Congré est devenu un élément cadre de la meilleure défense de Ligue 1 pour la saison 2008-2009. Une entente parfaite avec Fofana lui permette d’éclipser Mauro Cetto du onze toulousain en cette nouvelle saison. A 24ans, le défenseur toulousain pourrait voir son avenir en Bleu…

4 – Mamadou Sakho – Paris St Germain

Le défenseur central parisien est un élément indispensable de l’arrière-garde parisienne. Titularisé 16 fois depuis le début de l’exercice, le jeune Parisien, cadre déclaré chez les Espoirs d’Erik Monbaerts, est devenu un élément-clé du dispositif d’Antoine Kombouaré comme il l’était sous les ordres de Paul le Guen. Sa qualité de relance, son autorité dans les un contre un, et son efficacité dans le jeu sont remarquables.  Ses petits péchés ? Des excès de gourmandise et de petite fautes de concentration. Mais Mamadou Sakho est assurément promis à un avenir radieux.

5 – Adil Rami – Lille OSC

En l’espace d’une saison, Adil Rami est devenu un élément fort du onze lillois. Son ascension l’a emmené aux portes de l’équipe de France. A 23ans, le défenseur lillois est voué à un avenir radeux sans doute à l’étranger où son excellent jeu de tête serait encore mieux exploité qu’en Ligue 1