L1 – Sept associations de supporters dissoutes

Sans surprise, le ministre de l’Intérieur a décidé de prononcer une dissolution envers 5 associations de supporters du Paris Saint-Germain, 1 concernant l’OGC Nice et enfin 1 pour l’Olympique Lyonnais

7 Associations de supporters ont étés dissoutes ce matin par décret. 3 concernent chacune des associations de supporters de la tribune Auteuil (Grinta, Authentiks et Supras Auteuil), 2 pour la tribune Boulogne du Parc des Princes (Milice Paris et Commando Loubard), 1 pour le groupe Brigade Sud Nice et enfin 1 pour le groupe Cosa Nostra de Lyon.

Les groupes sont accusés tout d’abord pour des faits de violences. L’événement déclencheur de la procédure de dissolution étant la mort de Yann Lorence, ancien abonnée de la Tribune de Boulogne, lors des affrontements d’avant match mettant en scène des supporters du PSG abonnées à Auteuil face aux abonnées de Boulogne.

Brice Hortefeux condamne ces “pseudos-supporters”

Le ministre de l’intérieur s’est félicité lors d’un communiqué rédigé ce matin des mesures exceptionnelles prises et en déclarant également se féliciter de la lutte contre le hooliganisme au sein des stades.
M.Hortefeux a également déclaré avoir suivi l’avis de la commission nationale contre la lutte de violence lors de manifestation sportive celle-ci lui ayant remis leur avis Mardi après avoir rencontrer les différents représentants et représentantes d’association concernée par ces dissolutions.

Le Ministre souhaite également que les préfets appliquent au maximum et avec la plus grande fermeté les Interdictions de Stade en demandant que ceux-ci prononcent les peines maximums allant de 6 mois à 12 mois.

Une riposte des associations Parisiennes ?

Selon l’avocat des Authentiks, les associations d’Auteuil envisageraient un recours devant le conseil d’état en s’appuyant sur les motifs retenus à l’encontre de celle-ci juger dérisoire. Affaire donc à suivre