Iles Féroé – France : Les notes

En s’imposant 0-1, l’équipe de France a assuré l’essentiel sans pour autant rassurer ses supporters. Néanmoins on retrouve quelques bonnes satisfactions dont Malouda et bien entendu Pierre André Gignac.

Lloris (5): Préféré à Mandanda, il n’a rien eu à faire. Et pourtant, il a raté son tout premier dégagement et s’est montré passif lors de la dernière opportunité des Féroé.

Sagna (3,5): Certainement à court de forme… Pratiquement seul dans son couloir, le latéral d’Arsenal n’a donc rien apporté offensivement, ratant même des centres faciles. Défensivement, il s’est montré fébrile à deux reprises. Sagna n’a pas gagné de points sur ce match, loin de là…

Gallas (4): Capitaine et défenseur le plus expérimenté, Gallas n’a pas été rassurant. Approximatif dans son placement, il aurait pu provoquer un penalty et offrir un balle de but aux locaux. Son entente avec Escudé n’avance pas.

Escudé (5): Sans adversaire direct, le Sévillan a assuré, se montrant solide comme à son habitude.

Evra (6,5): Époustouflant dimanche lors du Community Shield, l’ancien Monégasque a combiné de nombreuses fois avec Florent Malouda. Enfin un excellent match du concurrent de Gaël Clichy !

Toulalan (5,5): Très actif dans l’entrejeu. Le Lyonnais a tenté d’apporter offensivement comme annoncé. Un véritable milieu relayeur aurait été plus performant dans ce rôle.

L. Diarra (4,5): Moins visible que Toulalan. Présent à la récupération, le Madrilène n’a pas porté le danger ballon au pied comme il sait le faire.

Anelka (3): La déception de la rencontre. Supposé évoluer en tant qu’attaquant droit, le joueur de Chelsea a constamment déserté son aile, la rendant inoffensive. Dans la surface, il a ensuite tout raté. Du début jusqu’à la fin. Impressionnant de médiocrité.

Gourcuff (6,5): Dans tous les bons coups, tout simplement. Il s’installe définitivement en tant que meneur de jeu des Bleus, même s’il peut se montrer davantage décisif.

Malouda (7): Excellent. Dans la lignée de sa prestation dimanche contre Manchester United, le milieu de Chelsea a su se montrer percutant sur son aile, repiquant dans l’axe pour apporter le danger. C’est justement lui qui offre le ballon de but à Gignac. Domenech l’a ensuite remplacé par Ribéry (65e). De retour de blessure, il a redonné de l’allant offensif dans les 20 dernières minutes, ayant même eu la possibilité de marquer à plusieurs reprises.

Gignac (7,5): L’homme du match, évidemment. Unique avant-centre, le meilleur buteur de Ligue 1 la saison passée a donné le tournis à la défense féroïenne. Après deux opportunités manquées, il trouva la faille à la suite d’un contrôle orienté parfait. “DD” aurait même pu doubler la mise par la suite. A-t-il pris le dessus sur Benzema ?