Faites nous rêver

La Coupe du Monde débute aujourd’hui, en Afrique du Sud, pour le plus grand bonheur de tous les fans de football. Elle représente tellement pour eux. Les joies, les peines, les espoirs et les désillusions. Les rires et les pleures.

Pendant un mois, du 11 juin au 11 juillet, la planète entière va vibrer au fil des matches car cette compétition est regardée par plus de deux milliards de téléspectateurs en mondovision. Les plus grandes nations du football sont là, le Brésil, l’Allemagne, l’Argentine, le Cameroun, les Pays-Bas, la France, l’Espagne, l’Italie, et bien d’autres. Chaque joueurs ne désirent qu’une seule chose, à savoir, atteindre son rêve « de gosse » et remporter ce trophée. Une coupe mythique qui fait fantasmer les hommes depuis 80 ans.

« This time for Africa »

La Coupe du Monde, c’est la fête. Et cette année, cela le sera encore plus car, enfin, le monde se tourne vers l’Afrique. Cette Afrique qui a tant fait pour le football. Cette Afrique qui a enfanté de nombreux artistes du ballon rond comme Pelé ou Zidane. Brésiliens ou Français issus de l’immigration ou de l’esclavage, ils sont un petit bout de cette Afrique qui a offert à d’autres peuples, via ces joueurs, les plus grandes émotions sportives de leur histoire.

Sur le sol de la nation »Arc-en-ciel » chère à Nelson Mandela, le coup d’envoi sera donné, vers 16 heures, depuis le Soccer City Stadium de Johannesburg pour 64 rencontres. 5 760 minutes (ou plus si prolongations et penalties) d’excitation, de plaisir, de bonheur et de rêve qui façonneront les souvenirs de chacun, pour des générations.

Allez monsieur l’arbitre, sifflez le début du match. Le monde n’attend que ça. Que la fête commence.