Bordeaux, où est le problème ?

Rien ne va plus à Bordeaux. Après son élimination en quarts de finale de la Ligue des champions contre l’Olympique Lyonnais, le club au scapulaire va désormais devoir cravacher pour conserver son titre de champion après sa défaite sur la pelouse du PSG (3-1), samedi, lors de la 32e journée de Ligue 1.

Un Bilan sportif compliqué en 2010

Avec onze points d’avance sur Lille, les Girondins de Bordeaux semblaient pourtant bien parti à l’issue des matchs allés pour conquérir un second titre de champion. Une équipe solide défensivement, un milieu sérieux, un Yohan Gourcuff décisif, une attaque réaliste, la réussite du champion… mais tout a très vite changé. En effet, depuis le début de l’année 2010, le club girondin a enchainé les contre-performances, les hommes de Laurent Blanc n’ont jamais réussi à enchainer deux victoires consécutives en Ligue 1. Et pire même, les champions en titre n’ont pris que cinq petits points lors des cinq derniers matchs. Mais où est le problème ?

Un effectif juste

Il faut bien l’avouer, depuis le début de la nouvelle année civile, deux éléments essentiels au groupe girondin,Yohan Gourcuff et Mickael Ciani, sont à la peine. Le premier, grand artisan du titre de champion en 2009 a enchainé les petits pépins physiques en ce début d’année. Il n’a plus la même influence dans le jeu bordelais, ses coups de pieds ne sont plus aussi décisifs. Son coéquipier, Mickael Ciani a lui aussi totalement coulé, depuis sa sélection en équipe de France contre l’Espagne, à l’image du match aller de Ligue des champions où l’ancien lorientais, associé au jeune Sané, a vécu une soirée compliquée, enchainant les mauvaises relances et les placements inadéquates. Alors que l’Olympique Lyonnais de Jean Michel Aulas se renforçait après chaque sacre, les Girondins de Bordeaux n’ont eux que combler le départ de Souleymane Diawara et anticipé la retraite d’Ulrich Ramé en s’attachant les services de Cédric Carasso. Devons nous voir un rapport de causes à effets ? En tout cas, aujourd’hui, on retrouve des joueurs émoussés après une demi-saison et un groupe fragilisé à chaque absence (Mars Planus en défense contre l’Olympique Lyonnais).

Une semaine décisive

Après avoir perdu en l’espace de quinze jours, la Coupe de la Ligue et la Ligue des Champions, les Girondins de Bordeaux vont devoir rapidement se remettre au boulot afin de conserver leur titre de champion. Pour cela, il faudra faire le plein cette semaine : tout d’abord, mercredi, dans le match en retard 26 ème journée contre Le Mans avant la réception dimanche de l’Olympique Lyonnais. Mais avant ces deux matchs, il va falloir travailler comme l’explique Marc Planus : « Défensivement, on n’est pas à la hauteur de nos attaquants, qui eux font les efforts pour défendre, a-t-il déclaré sur Orange Sports. On est train de se plomber la saison à cause de ça. Si derrière, on ne se réveille pas, on aura de grosses désillusions. Quand on est à Bordeaux, on ne peut pas se permettre de faire trop d’erreurs. Ce soir, on avait tout pour faire un bon match, mais la prestation des défenseurs à tout gâché. Le constat est dur. » En tout cas, à l’issue de cette semaine, on verra encore plus clair quant à l’issue de la saison et la course au titre.