Anelka prend 18 matchs

Réunie ce mardi matin à Paris, la commission de discipline a décidé de suspendre quatre des cinq leaders de la grève des Bleus en Afrique du Sud.

Sollicitée par le Conseil Fédéral à la suite de la mutinerie de Knysna en Afrique du Sud pendant la Coupe du monde, la Commission Fédérale de Discipline de la FFF a dévoilé les différentes décisions prises après les auditions de la matinée. Nicolas Anelka, qui n’a pas été représenté au siège de la Fédé, est sanctionné de 18 matches de suspension ferme de sélection en équipe de France. Patrice Evra et Franck Ribéry, meneurs de la fronde, écopent respectivement de 5 et 3 matches. Jérémy Toulalan est sanctionné d’une rencontre pour avoir rédigé le communiqué avec son avocat. Enfin, Abidal n’a pas été sanctionné.